Les 7 habitudes des personnes ultra-efficaces

Une légère tendance à la procrastination ?

Ces nouvelles habitudes à prendre et surtout le fait de se reposer sur ses moyens et non plus ses exigences devraient vous permettre d’honorer à nouveau ce besoin d’efficacité qui vous touche.

Il faut 21 jours pour prendre de nouvelles habitudes…

Voir la vidéo : Les 7 habitudes des personnes ultra-efficace

Publicités

Que faire quand tout va mal ?

Que faire quand tout va mal ? | Ligue des Optimistes de France.

Excellente synthèse proposée par la ligue des Optimistes. On y retrouve les piliers de la préfrontale attitude de l’ANC (curiosité, souplesse, nuance, recul, réfléxion logique et opinion personnelle). A imprimer et à lire à chaque fois que l’on se dit mais qu’est ce que j’ai fais pour mériter « ça » !

 

« Nous sommes tous passés par des moments difficiles, au moins une fois dans notre vie. Et nous arrivons tous, tôt ou tard, à surmonter ces difficultés. Cependant, certaines personnes arrivent mieux que d’autres à franchir les obstacles de la vie.
Alors, quel est leur secret ?
Rien de bien sorcier. La réponse se trouve dans leur attitude, dans leur manière de voir les choses »
Voici 13 choses à garder à l’esprit quand la vie vous joue des tours :

1. Ce qui est, est.

2. C’est un problème seulement si vous pensez que c’est un problème.

3. Si vous voulez que les choses changent, vous devez commencer par changer vous-même.

4. Il n’y a pas d’échecs, seulement des opportunités d’apprendre.

5. Si vous n’obtenez pas ce que vous voulez, quelque chose de meilleur viendra vers vous.

6. Profitez de l’instant présent.

7. Libérez-vous de vos désirs.

8. Essayez de comprendre vos peurs, et soyez-leur reconnaissant.

9. Autorisez-vous à être heureux.

10. Arrêtez de vous comparer aux autres.

11. Vous n’êtes pas une victime.

12. Les choses peuvent — et vont changer.

13. Tout est possible.

Lire l’article en entier

Les optimistes ont plus de chance que les autres

Les optimistes ont plus de chance que les autres | Ligue des Optimistes de France.

 

Un bon livre pour les vacances et avoir de la chance à la rentrée !

Vous découvrirez comment notre cerveau est capable du pire comme du meilleur !

Un autre regard sur le problème, une autre perspective sur la situation, un peu de curiosité sur la situation désagréable, de l’audace et hop, nous pouvons changer le cours des choses…

Les 6 critères du bonheur, selon le rapport 2013 de l’ONU

Les 6 critères du bonheur, selon le rapport 2013 de l’ONU.

Le bonheur est un choix, en voici la preuve scientifique

BIEN-ETRE – Une des hypothèses courantes des recherches en psychologie est que nous aurions un seuil de bonheur qui prédétermine en grande partie notre bien-être général. Nous orbitons autour de ce seuil, nous sentant plus heureux lorsque quelque chose de positif survient dans notre vie, et l’inverse, pour retrouver notre équilibre par la suite.

Or, il se trouve que ce seuil peut, dans une certaine mesure, être recalibré. Bien que notre humeur et notre bien-être soient en partie déterminés par des facteurs génétiques et culturels, les experts s’entendent pour dire qu’environ 40% de notre bonheur dépend entièrement de nous-mêmes. De vastes pans de la recherche autour de la psychologie positive ont démontré que le bonheur est choix que nous pouvons tous faire. Comme l’a dit le psychologue William James, « une des plus grandes découvertes de notre temps, c’est que l’humain peut changer sa vie en changeant son attitude face à celle-ci ».

viaLe bonheur est un choix, en voici la preuve scientifique.

Décidez qui vous voulez être !

Regardez cette vidéo*, elle est magique !

C’est une superbe illustration de ce qu’est la zone de confort qui nous maintient dans l’inaction notamment à cause de la peur de l’échec ou du jugement des autres.

L’idée est donc de sortir de la zone de confort (comfort zone), en ayant le courage d’affronter ses peurs (panic zone) et de voir l’échec comme une opportunité d’apprentissage (learning zone).

Et si vous décidez d’aller explorer en dehors de votre zone de confort, n’hésitez pas à vous faire coacher, c’est plus confortable 😉

zone de confort : osez en sortir – YouTube.

* la vidéo est sous-titrée en Français, il suffit d’activiter les sous-titres en cliquant sur l’icône rectangle (entre l’horloge et la roue crantée) en bas à droite de la fenêtre youtube

L’école pourvoyeuse de stress…

Cerveau&Psycho – Article – L’école pourvoyeuse de stress.

Un article que je trouve tout à fait objectif sur la problématique du stress à l’école. Arte avait diffusé « le stress à l’école » en septembre 2013 un sujet à charge contre l’école Française et l’obsession de l’excellence. Cette fois-ci, Gisèle Georges, pédopsychiatre à Paris, auteur de « Le stress à l’école » chez Odile Jacob, et de biens d’autres ouvrages sur la confiance et l’estime de soi des enfants nous livre sa vision. Le stress, qu’elle qualifie de « maladie du siècle » frappe désormais l’école et la famille et plus seulement le monde du travail… Un stress qui s’ancre en 3 phases dès le plus jeune âge et qui finira très probablement en pathologies physiques ou mentales à l’âge adulte si rien n’est fait.

Phase 1 : l’enfant est à la recherche d’effets stimulants (produits énergisants, caféinés, psychotropes ou psychotoniques) pour la performance intellectuelle ou de calme

Phase 2 : l’enfant s’habitue à endurer cette situation de course à la performance : l’intensité de sa réaction diminue mais il rencontre des troubles du sommeil, de l’alimentation voir une affaiblissement de son système immunitaire (rhume, otites bronchites maux de ventre, de tête à répétition) alors il passe en phase de contrôle à base de rituels, de perfectionnisme, d’impatience, d’autoritarisme, de procrastination ou à la passivité.

Phase 3 : Épuisement, troubles de l’attention, multiplication des consultations médicales pour des plaintes bégnines mais fréquentes et qui peut mener jusqu’au Burn out : l’enfant devient irritable, s’oppose, toujours insatisfait, se sent incompris, débordé, impuissant…. La phobie scolaire ou des tendances dépressives avec autodévalorisation, démotivation, perte de plaisir, passivité peuvent aussi apparaître.

Comment aider son enfant ? Gisèle George donne quelques conseils et notamment de faire accepter l’idée à son enfant qu’il subit un stress pour l’aider à faire le lien entre son état physique et psychologique et de lui proposer ensuite des techniques de gestion du stress et de travailler sur sa confiance en soi qui est l’antidote du stress.

Vous trouverez sur le marché beaucoup d’ateliers à la gestion du stress pour les enfants et je vous recommande tout particulièrement les séminaires « Epanouir et éduquer » proposés par l’Institut de Neurocognitivisme » qui offrent sous l’angle des dernières recherches scientifiques des outils et un regard sur le stress tout à fait inédit et pragmatiques.

 

Tentez l’aventure, vous aurez plus de neurones

Tentez l’aventure, vous aurez plus de neurones – 20minutes.fr.

Explorer activement son environnement et accumuler différentes expériences vécues dope le cerveau qui en réponse génère plus de neurones, révèle jeudi une recherche qui donne un nouvel éclairage sur la manière dont les structures cérébrales façonnent la personnalité de chacun.

Yapluka se mettre aux jeux de pistes alors ! Ca tombe bien, il y en a de très sympas pour visiter l’essentiel et l’insolite de Paris, avec des défis pour les grands et les petits, pour moins de 10€ la balade www.baladenigm.com

 

 

5 principes issus des neurosciences pour favoriser l’apprentissage en formation

5 principes issus des neurosciences pour favoriser l’apprentissage en formation.

1. Focalisez l’attention de vos apprenants sur l’essentiel,

2. Répétez l’information pour mieux l’ancrer en mémoire,

3. Faites bouger vos participants afin de mettre leur cerveau en condition,

4. Favorisez la stimulation multi-sensorielle,

5. De tout les sens, privilégiez le visuel !

J’ajouterais intégrer le mind mapping (carte mentale, carte heuristique) comme outil de mémorisation.

et un zeste de confiance en soi car nous sommes tous équipés des mêmes capacités cérébrales, le tout est d’apprendre à s’en servir…

 

 

 

La nouvelle « stress attitude » – Moi, je – Sciences – LeVif.be

La nouvelle « stress attitude » – Moi, je – Sciences – LeVif.be.

Plus qu’une stress attitude, la Gestion des Modes Mentaux proposée par Jacques Fradin est un savoir-être qui devrait être transmis dès l’école.

Apprendre à changer d’état d’esprit dès que le signal du stress nous informe d’un dysfonctionnement dans notre raisonnement nous permet d’avoir un comportement adapté et de prendre des décisions adéquates.

Ensuite pratiquer régulièrement des exercices permet d’accéder plus facilement à son état d’esprit adaptatif et de vivre les situations avec beaucoup plus de sérénité. La zen attitude n’est plus réservée aux moines bouddhistes, elle est désormais accessible à tous !